Aucun évènement à venir!

Campagne 2021

 

la déclaration est close.


Ouverture de deux postes de MdC en 60ème section, un en "fluide" et l'autre en "solide" (sur "https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/cand_recrutement.htm"):

 https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/ListesPostesPublies/Emplois_publies_TrieParRegion.html

 

 

poste 289

https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/ListesPostesPublies/FIDIS/0755890V/FOPC_0755890V_289.pdf

poste 280

https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/ListesPostesPublies/FIDIS/0755890V/FOPC_0755890V_280.pdf

 

liste complète avec les comités de sélection 

http://www.recrutement.sorbonne-universite.fr/fr/personnels-enseignants-chercheurs-enseignants-chercheurs/enseignants-chercheurs/recrutement-2021-des-enseignantes-chercheuses-et-enseignants-chercheurs/postes-ouverts-par-la-faculte-des-sciences-et-ingenierie.html

 

Poste MdC Fluides &  Poste MdC Solides


La campagne de qualification aux fonctions de maître ou maîtresse de conférences et de professeur ou professeuredes universitéssera ouverte le mardi 15 septembre 2020, 10h (heure de Paris).
Les candidates et les candidatsont jusqu’au vendredi 06 novembre 2020, 16h (heure de Paris) pour déposer leur dossier sur le serveur ANTARES via le portail Galaxie.
La date limite pour le dépôt des pièces justificatives sur le serveur sera :
-       Jusqu’au mardi 15 décembre 2020, 16h (heure de Paris) pour les candidates et les candidatsdont la soutenance de thèse ou d’HDR est antérieure au 7 novembre 2020
-       Jusqu’au mercredi 20 janvier 2021, 16h (heure de Paris) pour les candidates et les candidatsdont la soutenance de thèse ou d’HDRest prévue entre le 7 novembre 2020 et le 16 janvier 2021
Toutes les informations utiles sur le calendrier et la procédure ainsi que l’accès au serveur ANTARES sont disponibles sur la page suivante :

 


Poste MdC Fluides


Enseignement :
Filières concernées :
La personne recrutée interviendra dans les différents parcours de formation proposés par la Licence mécanique et la mention Mécanique du Master Sciences Pour l’Ingénieur de Sorbonne Université. Elle sera également amenée à enseigner en première année du cycle d’intégration (L1).
Profil, UE, responsabilités :
La personne recrutée viendra renforcer l’équipe pédagogique de mécanique de Sorbonne Université et interviendra de façon équilibrée sur les différentes années de formation depuis le L1 jusqu’au M2 dans des enseignements généralistes et disciplinaires en mécanique. Elle sera ainsi amenée à enseigner en Licence dans les enseignements de mécanique des solides, fluides et énergétique, mathématiques appliquées et méthodes numériques. Une implication dans les unités de mécanique – physique offertes en L1 à un très large public est en particulier attendue. Au sein du Master de mécanique, la personne recrutée interviendra plus spécifiquement dans les enseignements d’énergétique et de mécanique des fluides. Elle participera notamment à l'élaboration de démonstrations expérimentales qui illustreront des phénomènes et concepts importants de l'hydrodynamique. Ce matériau pédagogique pourra servir de support aux cours magistraux et aux travaux Pratiques en présentiel comme en distanciel dans le cadre de l'hybridation des cours (réalisation de films expérimentaux pour l'apprentissage en autonomie). La personne recrutée sera par ailleurs encouragée à développer un module de mécanique expérimentale dont l'objectif sera de faire acquérir aux étudiants des compétences expérimentales avancées (instrumentation, métrologie, traitement d'image) via une immersion dans les laboratoires de recherche.
La personne recrutée devra par ailleurs manifester des aptitudes et la maturité pour s’investir dans la vie des départements et prendre en charge des responsabilités au sein de la licence ou du master.
Recherche :
 "mécanique des fluides de l’humain : bioinspiration, bio ingénierie, santé, énergie vertes, environnement, musique…"
  L’élucidation des mécanismes à l’œuvre dans la Nature inspire continuellement de nouvelles pistes d’innovations technologiques ou d’améliorations de technologies existantes : c’est la bio-inspiration dans le cas du vivant. Cette élucidation ne peut être effectuée efficacement qu’en étudiant méthodologiquement la Nature, c’est-à-dire en combinant observations et mesures des terrain ou sur le vivant, éventuellement en collaboration avec des experts dans un cadre multidisciplinaire, expériences sur des systèmes-modèles ou des processus simplifiés, et modélisation théorique et numérique : c’est l’ingénierie inverse. Cette méthode scientifique multi-approches, qui constitue désormais une des identités des équipes de l’institut, s’oppose à la simple imitation sans effort de compréhension, à visée immédiatement utilitaire, et qui conduit souvent à des progrès incrémentaux et à faible portée. 
A titre d’illustration, sans souci d’exhaustivité, et pour ne citer que les domaines relevant de la mécanique des fluides ou connexes, les objets d’étude accessibles   déjà identifiés ont trait à : 
o l’aérodynamique et l’hydrodynamique : aérodynamisme, optimisation de portance, minimisation de traînée, contrôle de décollement, de transition laminaire-turbulent, d’autres instabilités, organisation collective, énergie verte…
o l’interaction fluide-structure : locomotion à toutes les échelles, manoeuvrabilité, écoulement et déformations de particules dans les écoulements internes…
o les écoulements multi phasiques et multi rhéologiques : vagues, ras de marées, effondrements de terrains…
o la capillarité, le mouillage, l’élasto-capillarité, l’adhésion et l’exploitation des propriétés rhéologiques des fluides complexes…
o l’interaction son-écoulement : furtivité sonore, cavitation, mécanique des fluides des instruments de musique…
Par les expertises multiples qu’il héberge et son esprit, l’Institut ∂’Alembert, est un lieu idéal pour amplifier une recherche ambitieuse autour de l'humain. Le poste demandé viserait à enrichir l’équipe (et plus largement, l’Institut d’Alembert) d’un Maître de Conférences conduisant une recherche selon tout ou partie de cette méthode multi-approches sur un ou plusieurs sujets autour de la biomécanique, de l’environnement… idéalement non encore traités au sein de l’équipe, mais permettant idéalement de tisser des collaborations au sein de l’équipe et du laboratoire, relevant de la mécanique des fluides et ses interfaces ou de domaines connexes. Si l’approche fondamentale autour de l’humain et du vivant est visée, cette recherche s’inscrivant dans le périmètre de l’UFR d’ingénierie peut évidemment s’accompagner d’efforts en vue de son application aux domaines des procédés, des matériaux, du contrôle d’écoulements, des structures, de la robotique, ou de tout autre domaine. 
Contacts
Lagrée Pierre-Yves
Wunenburger Régis


Poste MdC Solides


Enseignement :
Filières de formation concernées : Polytech Sorbonne : spécialités Sciences de la Terre, Génie Mécanique, Robotique, Matériaux
Objectifs pédagogiques et besoin d'encadrement :
A) Enseignements magistraux de :
- spécialité Sciences de la Terre :
o année 3 : UE de Mécanique des Milieux Continus 1 et 2
o année 3 : UE Résistance des Matériaux 1 et 2
o année 4 : UE de Plasticité
- spécialité Robotique, année 3 : UE de Mécanique des Milieux Déformables
- spécialité Matériaux, année 3 : UE de Mécanique des Milieux Continus
- spécialité Génie Mécanique, année 3 : UE de XAO
B) Prise de responsabilités pour les enseignements de Mécanique à Polytech Sorbonne en participant
- au recrutement des enseignants en mécanique, permanents et vacataires
- à la coordination pédagogique de la mécanique
- à la gestion pédagogique des moniteurs des sections 60, 62
Recherche :
Profil, équipe ou unité de recherche prévue, ou discipline émergente ou innovation en cohérence avec le volet recherche du contrat quadriennal de l’établissement
Non linéarités en Mécanique des Solides, Matériaux et Structures
  Les thématiques d'intérêt sont relatives à l’étude des non linéarités en Mécanique des Solides, que ce soit dans l’étude du comportement non linéaire des matériaux ou des réponses non linéaires de structures, ou encore dans le lien entre les deux. En particulier, des enjeux majeurs dans ce domaine peuvent être identifiés parmi les suivants :
− méthodes d'homogénéisation non linéaire (statique / élastodynamique)
− problèmes inverses et optimisation topologique de matériaux et de structures
− comportements non linéaires (plasticité, endommagement, rupture)
− effets d’échelle de non linéarités dans les structures (instabilités locales/globales, fonctionnalité)
Les approches utilisées peuvent être théoriques et/ou numériques, mais elles pourront aussi s’accompagner de réalisations expérimentales et/ou bénéficier des interactions avec les activités expérimentales déjà menées à l’Institut d’Alembert.
Les recherches fondamentales menées à l'Institut en Mécanique et Ingénierie des Solides et des Structures ont en particulier pour objet le développement de modèles prédictifs et s'inspirent du monde physique et du vivant, ainsi que de problématiques industrielles et environnementales, en s'appuyant sur une culture pluridisciplinaire qui inclut les mathématiques appliquées, la physique et la science des matériaux.
Dans ce contexte, les applications des recherches menées auront par exemple trait aux grands domaines d’applications industrielles (transport, énergie, etc. en intégrant les exigences environnementales), aux matériaux géologiques et granulaires, ou à l’étude du vivant, ainsi qu’au biomimétisme et à la bioinspiration…
Mots-clefs : mécanique théorique, micromécanique, matériaux hétérogènes, homogénéisation non linéaire, mécanique de la rupture, plasticité, endommagement, structures élancées, dynamique des structures, interaction fluide-structure, design et optimisation de structures, optimisation topologique, métamatériaux, matériaux architecturés
Contacts :
Recherche :
Lagrée Pierre-Yves
Brenner Renald
Enseignement :
Myriam Comte,
Régis Wunenburger